Espionnage digital et divorce: tout savoir à propos

Il arrive souvent que mettre fin à un mariage soit la seule option envisageable quand les choses ne vont plus bien. C’est une étape qui peut parfois vous plonger dans le désespoir, au point de faire des choses insensées. A l’ère de la technologie qui ne cesse d’évoluer, vous aurez peut-être envie d’espionner votre ancien partenaire. Si vous aviez un compte Facebook ou mail partagé par exemple, cela est très tentant. Encore plus si vous connaissez son mot de passe, et bien d’autres informations sensibles. Voici quelques astuces pratiques pour les couples qui sont sur le point de divorcer.

Prenez des mesures sécuritaires

L’accès aux données devient une chose compliquée avec la survenue d’un divorce. Lorsque la situation commence par devenir incontrôlable et quand la séparation est la seule porte de sortie, pensez à télécharger votre contenu depuis les comptes partagés. Si vous et votre partenaire utilisez des outils comme Flickr ou iCloud, retirer vos données peut être une chose compliquée par  la suite. Surtout dans le cas où le compte partagé ne serait pas en votre nom, et que votre ex partenaire refuserait par exemple de vous en laisser l’accès.

Veillez donc à sécuriser votre information avant que la situation ne dégénère, et convenez d’un accord à l’amiable en ce qui concerne le contenu numérique partagé.

Mettez également fin à votre plan téléphonique commun. Pour éviter de vous faire espionner plus tard par votre ex, acquittez-vous des frais d’annulation et sortez de tous les contrats de ce genre. Cela permettra de protéger votre vie privée.

Un divorce sans espionnage

Dans le cas où vous partagez un compte de messagerie avec votre partenaire, envoyez un court message à vos contacts pour les informer que chacun possède désormais son compte personnel. Cette étape vous permettra de clôturer le compte commun afin de repartir sur une nouvelle base. Ce n’est pas non plus la peine de vous lancer dans des invectives sur les réseaux sociaux. De tels actes ne pourraient que vous porter préjudice et ralentir votre procédure de divorce. Faites également attention aux crises d’émotions qui risquent de mettre vos amis communs dans une position délicate. Par ailleurs, les conséquences peuvent être désastreuses pour vous comme pour votre ex partenaire.

Les réseaux sociaux peuvent être une arme à double tranchant en matière de divorce. Tout ce que vous y publiez pourra être utilisé contre vous. Vous pourrez ainsi perdre la garde de vos enfants, si vous dites par exemple que votre partenaire est un bon parent. Dans le cas où vous auriez quelque chose de positif à dire sur votre partenaire, appelez-le et dites-lui directement. En partageant un mot de passe avec votre conjoint pour une réservation, vous ne pourrez pas vous plaindre au juge que votre futur ex a fouillé dans vos messages privés. Puisque vous partagez le mot de passe, ne vous attendez pas à une confidentialité.

Pour vous protéger mais aussi vos informations, il est recommandé de créer de nouveaux mots de passe. N’utilisez surtout pas des indices tels que des informations communes que vous connaissez. Mettez tout en œuvre pour qu’une fois le divorce passé, rien ne puisse être utilisé contre vous. Cela vous mettre également à l’abri des mauvaises surprises telles que la divulgation de vos informations privées.